Ardenza

Fiche technique - Synopsis

 

Année : 2022

Durée : 59 min

Langue : Français

Format film : HD, 16:9, 5.1 Stéréo

Format diffusion : DCP

Coproducteur : Bip TV

Soutiens : Bip TV, TV7, Région Nouvelle-Aquitaine, ALCA,

Région Normandie et Normandie Images, CNC, Procirep Angoa

 

Réalisatrice : Daniela De Felice

Synopsis :

Témoignage d'une émancipation sensuelle et d'un engagement politique, dans l'Italie des années 90.

Une jeune femme se déplace, se cogne, souffre et jouit. Son récit est parsemé de rencontres et de moments éphémères et grisants. Elle raconte sa trajectoire incandescente à travers le désir et les corps. Le film déploie l'énergie sensuelle d'un moment de la vie qui résiste et vibre encore.

À l'arrière-plan, l'Italie s'apprête à porter aupouvoir Forza Italia et les affrontements entre gauche et extrême droite sont de plus en plus tendus.

 

 

The testimony of sexual liberation and political commitment, during the 90’s in Italy.

A young woman moves, bangs, suffers and comes. Her story is made of meetings, short and heady moments. She tells her glowing path through desire and bodies. This movie is full of sensual energy coming from a moment of her life that still resists and quivers.

In the background, Italians are about to give power to Forza Italia, battles between the left andextreme right wings are more and more violent.

 

La réalisatrice

 

 

Daniela De Felice

Daniela de Felice est née à Milano en 1976. Elle grandit en Italie où elle étudie le dessin et l'histoire de l'art, puis à 17 ans, le bac en poche, elle part à Bruxelles pour étudier la  «Narration Visuelle» à l'ERG. C'est ici qu'elle réalise «Coserelle», un premier film qui sera remarqué dans de nombreux festivals comme à la Mostra del Nuovo Cinema di Pesaro et aux Inattendus à Lyon où elle croise la route de Matthieu Chatellier. Elle revient en Italie et travaille au sein de Fabrica Cinema. En 2006 elle co-réalise « (G)rêve général(e) », avec Matthieu Chatellier, son complice et compagnon d'aventures. Le film décrit une jeunesse de province qui fait l'apprentissage de l'engagement politique. Le film est diffusé à Visions du Réel et dans de très nombreux festivals. 

En 2007, elle réalise «Libronero», douloureux portrait d'une famille écrasée par l'autoritarisme. Le film reçoit le «Prix du Pavillon» au festival Côté Court de Pantin, il est aussi montré à la Mostra del Nuovo Cinema di Pesaro et dans plusieurs festivals. En 2013, elle réalise « Casa », sélectionné à Visions du réel, qui remporte la «Golden Dove for Animated Documentary» à Dok Leipzig et une mention de l'Institut Français au Cinéma du Réel. Le film est projeté dans de très nombreux festivals internationaux. 

En 2019, elle renoue avec la coréalisation avec Matthieu Chatellier pour le court métrage de fiction «Angèle à la Casse» qui sera montré à Côté Court - Pantin, au festival du film court de Grenoble, Festival international d'Alès. 

En 2020 elle réalise «Mille fois recommencer», où de jeunes étudiants s'engagent dans la création et la sculpture sur marbre à Carrara. Le film obtient une Bourse Louis Lumière de l'Institut Français, Brouillon d'un rêve et remporte de nombreux prix dont une Étoile SCAM 2021. 

En 2022, Daniela revient à Visions du Réel avec le film «Ardenza» qui y sera montré en avant-première mondiale. 

Parallèlement à son travail de réalisation, Daniela de Felice est aussi monteuse, notamment pour les films de Matthieu Chatellier « Voir ce que devient l'ombre » prix de l'œuvre de l'année de la SCAM et étoile de la SCAM « Doux Amer » , « La mécanique des Corps », « Sauf ici-peut-être » et « Nos Forêts » sélectionnés, entre autres à Cinéma du Réel, Expériences du regard à Lussas, Festival dei Popoli à Florence, Festival international d'Alès …

 

Diffusion - Distribution

 

 

Diffusion : Bip TV, TV7

Distribution : Novanima productions

distribution@novanima.com

 

Festivals : 

Visions du réel 2022, compétition internationale moyen & court-métrage, première mondiale.